RENNIE Pascal

Vit et travaille dans le Gers

Régulièrement, il me faut m’éclipser « du monde » pour vivre dans le silence.

Cela m’est nécessaire pour me ressourcer et me rassembler. 
Ce besoin de retrait me rend plus présent à ce qui se passe dans l’atelier.
Selon moi, l’art devrait avoir une incidence directe sur la vie.

Nous aider à y voir plus clair, à nous sentir plus léger, plus libre.

Ma peinture avance devant moi, m’apprend et m’invite à découvrir des espaces tels que ceux habités par le Zen et le Tao.

En ce sens, mon travail est une forme de méditation et d’ouverture.

Et c’est de cette ouverture que peut naître la rencontre avec l’autre.